Que peut-on faire sur ce site?

Blog navigation

Derniers articles

Une rentrée chamboulée

 
Voilà trois semaines qu'on a repris le chemin de l'école et tout le train-train quotidien qui va avec ...
Et comment vous dire qu'on est déjà tous exténués, pas vous ? Et oui, finis le temps des grasses matinées, de la Dolce vita et des sunsets de l'été. Il a bien fallu se remettre dans le rythme, non sans mal. Je vous raconte leurs peines de cœur, la vie à 100 à l'heure, les activités de chacun à caser, les nuits trop courtes... et dans tout ça trouver les mots pour les apaiser !
Comme chaque année, la rentrée c'est un moment riche en émotions pour nous, comme pour eux. L'excitation de retrouver les copains mais l'angoisse de ne pas être avec eux, en classe. Et cette année, la rentrée a un goût tout particulier car ils savent que c'est la dernière ici, dans ce chez eux qui les rassure, qui les a vu grandir... Nous laisser le temps avant le grand changement, pas évident !
Pour les garçons nous avions pu les préparer un peu puisque nous avons eu la composition des classes. Malgré cela, mon grand petit gars nous a fait une grosse crise d'angoisse au coucher... je l'avais pas vu venir celle-là puisqu' il a plutôt était gâté, avec sa team au complet. "Toutes façons je vais perdre tous mes copains bientôt..." Coup de poignard dans mon cœur. Ses mots, sa douleur, ses pleurs. Le serrer fort pour apaiser son cœur qui tremble à l'idée de l'inconnu, de repartir de zéro lui et sa timidité, sa sensibilité. Presqu'une heure il m'a fallu, pour le rassurer et l'accompagner vers le sommeil.


Redescendre, encore bouleversée. Retrouver l'homme qui s'était lui déjà assoupi. Lui raconter. 
A mon tour, extérioriser, parce que maintenant c'est moi qui ait peur... et se changer les idées devant une série légère.
S'évader, rire, ensemble. Ca ira puisqu'on est là, soudés !
Remonter, apaisée et croire que la nuit ne fait que commencer... le bonheur de se glisser dans les draps n'a pas duré ! J'entends au loin crier "Mamaaaan". Pourquoi moi ? ah oui, papa n'entend pas, l'enfant paniqué à côté.. 
Et tel un zombie, se lever et se laisser glisser jusqu'à lui, mon mini. L'enfant est chaud, transpirant. Dégainé le flash : 37.7c, sauvée. Impossible de le laisser. Maman a du rester collée à son petit Koala plus d'une heure pour le rendormir.
Tiens tiens parfait demain c'est la rentrée ... Il va être frais mon bébé et maman n'en parlons pas. Pas gagné cette histoire car il n'a retrouvé aucun de ses supers copains et même s'il ne semblait pas tant perturbé quand on le lui a annoncé, on dirait que finalement son petit inconscient se manifeste maintenant. Tu le sens arriver le réveil chagrin ?

Parce que cette enfant ne restera pas seule longtemps, je le sais !

Sans surprise, le sortir du lit n'a pas été facile... Fatigué, pas motivé. Il est parti en tenant bien fort ma main et son nouveau cartable à roulettes, le regard inquiet pour retrouver le banc des écoliers. Devant la porte, il s'est pendu à mon cou. Je l'ai bisouillé assez longtemps pour qu'il garde sur lui l'odeur de mon parfum, au moins tout le matin. Et il est rentré comme un Grand ! Maman soulagée, pour combien de temps ?
Allez, il faut déjà filer au collège pour emmener Lili découvrir la cours des Grands. Elle est ravie, excitée, un poil stressée.
C'est parti, on y est ! Ils vont commencer l'appel des classes ! Non mais sérieux c'est quoi ce délire, on se croirait aux sélections de La Nouvelle Star. Quelle angoisse ! 6ème2 : le nom d'une de ses meilleures copines tombe, la 2eme suit ... je sens son regard inquiet, implorer... Pétard la 3ème est dans le lot, et Lili ne fera pas partie de cette fournée. Elle ne l'a pas encore compris, je m'approche d'elle sentant arriver le tsunami. La prendre dans mes bras, sentir son cœur qui tambourine. Le mien est déjà serré, la boule en travers du gosier... P* pour sa dernière année ici. Dernier nominé annoncé. Elle se retourne vers moi, les yeux remplis de larmes ... effondrée ! Pourquoi ?
Les mots me manquent, j'ai mal pour elle. Mais rester positive, lui donner les bonnes ondes pour cette 1ère journée de découverte qu'elle va adorer j'en suis sûre.

Rentrée à la maison, vidée. Le cœur en vrac. La nostalgie de la rentrée, tu connais?
J'avais pourtant tellement hâte qu'ils retournent à l'école mais là j'ai qu'une envie les retrouver pour savoir que tout s'est bien passé ! Non mais merci l'ambivalence parentale.
Et voilà c'est reparti dans le tourbillon de la vie.
Qui dit rentrée, dit partie de Tetris pour caser toutes leurs activités des petits et grands ! Pour Lili ce sera équitation le mercredi et danse le jeudi, pour le grand on reprend les entrainements de foot les mardi, jeudi et match le samedi (il voudrait tester le basket aussi, hum*hum). Pour le mini c'est baby rugby le vendredi et maman enchaine avec sa danse à 19h30... et on finit avec le foot des papas le dimanche après-midi.
Bref, il nous reste que le lundi de free !

Maintenant il faut enchainer les papiers d'inscription, les rdv chez le doc pour les certificats médiaux.
Dégainer le chéquier de tous les côtés. Remplir les 36 fiches de rentrée d'informations / autorisations qui sont les mêmes chaque année mais c'est comme ça il faut recommencer. Petite astuce pour les familles nombreuses quand ils sont encore dans la même école, faire une copie de la 1ère fiche remplie et juste changer le nom de l'enfant !
Optimiser notre temps ça n'a pas de prix !
Bref il est temps de ressortir ma TO DO LIST parce que le cerveau est déjà en surchauffe et que bien sûr à coté y a les projets pro/perso à faire avancer. Donc surtout "Ne pas oublier de les inscrire à la cantine" pour souffler de temps en temps. Parce que bien sûr, si jamais j'avais peur de m'ennuyer, je me suis encore fait embobiner pour les accompagner à leur cours de piscine.
D'octobre à décembre, la meilleure saison pour aller se faire éclabousser par une bande de gamins déchainés. La dévotion maternelle, on en parle... S'oublier souvent, penser à eux tout le temps !
Allez force et courage à tous les parents débordés qui repartent dans la course infernale des réveils matins parfois compliqués et de ces 2ème journées interminables où il faut jongler entre devoirs, bain, repas, coucher... tout ça parfois chronométrer ! Même si chez nous, on laisse toujours un peu de place à l'imprévu quand c'est pour prendre une dose d'amour en plus... Une partie de foot entre frangins après le repas mais leurs rires qui papillonnent au loin. La deuxième histoire colée contre sa sœur, la tête posée sur son cœur. Le câlin écrasé à 3 voir 4 têtes et rester en dessous étouffée par leurs bisous.
Bref nos petits bonheurs quotidiens, ceux qui font du bien.

A nos vies qui défilent et l'art d'être une funambule en talons aiguilles.

*MamPlumes